Un BVB à réaction éliminé à Munich

Le Borussia Dortmund n’a pas réalisé l’exploit : dominé par un Bayern Munich très solide, le club de la Ruhr quitte la Coupe d’Allemagne après une défaite logique à l’Allianz Arena (2-1).

DFB-Pokal, 8e de finale
FC Bayern Munich / Borussia Dortmund : 2-1

On a aimé la réaction dans la dernière demi-heure de la rencontre, on a détesté tout le reste ! C’est à peu près ainsi que l’on peut résumer ce huitième de finale, qui s’est finalement avéré un choc sans saveur.

Sans saveur parce que le Borussia n’est d’abord pas entré dans son match, subissant pas moins de quatre grosses occasions dans les dix premières minutes. La cinquième aura été la bonne pour les Bavarois, ouvrant le score par l’intermédiaire de Jérôme Boateng (12′). Derrière, rien n’a vraiment changé, jusqu’à une opportunité inespérée en faveur d’Andrey Yarmolenko, sauvée sur sa ligne par David Alaba. Quelques instants plus tard, les hommes de Peter Stöger ont été punis par le deuxième but du Bayern, signé Thomas Müller (40′).

Le dispositif de départ de Stöger n’a pas convaincu, avec une défense à trois, mais le néo coach borusse a rapidement changé son fusil d’épaule en faisant entrer Mahmoud Dahoud à la place de Marc Bartra dès la demi-heure de jeu. Un choix positif, qui a permis de voir un Borussia bien plus à l’aise en seconde période, mais toujours inférieur. Et pourtant, Yarmolenko a réussi à concrétiser de la tête à l’entrée du dernier quart d’heure, offrant un rush de folie et d’espoir à ses coéquipiers.

En vain, même si Shinji Kagawa puis, surtout, Alexander Isak, ont eu l’occasion d’égaliser dans les derniers instants. La réaction tardive n’aura pas suffi, et le Borussia Dortmund, tenant du titre, quitte la Coupe d’Allemagne. Faut-il y voir un mal pour un bien ? Une élimination n’est jamais une bonne nouvelle, mais le BVB va pouvoir préparer sa deuxième partie de saison en plaçant tous ses efforts sur le championnat, ainsi que sur l’Europa League.

Feuille de match

FC Bayern Munich : Ulreich – Kimmich, Boateng, Süle, Alaba – Martinez (Rudy 87′) – Müller, James (Tolisso 75′), Vidal, Ribery (Coman 61′) – Lewandowski.

Borussia Dortmund : Bürki – Bartra (Dahoud 35′), Sokratis, Toprak – Weigl – Toljan (Isak 88′), Kagawa, Guerreiro (Schürrle 56′), Schmelzer – Yarmolenko, Pulisic.

Buts : 1-0 Boateng (Süle 12′), 2-0 Müller (Lewandowski 40′), 2-1 Yarmolenko (Kagawa 77′).

Cartons jaunes : Ribéry, Lewandowski, Vidal – Dahoud.

Affluence : 75 000 spectateurs (guichets fermés).