Que retenir de la défaite à Munich ?

En s’inclinant 2-1 à l’Allianz Arena mercredi soir, le Borussia Dortmund, tenant du titre, a été éliminé de la Coupe d’Allemagne dès les huitièmes de finale.

Le nombre de tirs au but était de 8 contre 0 en faveur du Bayern à la demi-heure de jeu. Dans les 60 minutes qui ont suivi, les statistiques affichaient 11 tirs contre 7 pour le BVB. Voici les autres chiffres à retenir.

Supériorité dans les statistiques : les statistiques affichent 52% de possession de balle et un plus grand nombre de passes (543 contre 487) pour le BVB, qui a également remporté la majorité des duels (61%).

Série interrompue : après 17 victoires consécutives en Coupe d’Allemagne, les Borussen ont subi leur première défaite à l’extérieur depuis février 2013 (quart de finale, déjà à Munich) dans cette compétition.

Défense solide : lors des 27 derniers déplacements en Coupe d’Allemagne, le BVB n’a concédé que neuf buts.

Atout : Shinji Kagawa a été impliqué dans les cinq buts marqués depuis l’entrée en fonction de Peter Stöger (2-0 à Mayence, 2-1 contre Hoffenheim, 1-2 à Munich) en tant que buteur (à Mayence) ou en tant que premier ou deuxième passeur décisif.

Classico en Coupe d’Allemagne : Le Borussia Dortmund et le Bayern Munich se sont croisés en Coupe d’Allemagne pour la septième année consécutive, soit en finale à Berlin soit en phase éliminatoire à Munich. À l’Allianz-Arena, le Bayern (2013 et 2017) et Dortmund (demi-finales de 2015 et 2017) se sont imposés deux fois chacun. Il s’agissait au total de la douzième confrontation entre les deux clubs dans cette compétition, où ce duel aura été le plus fréquent. Sur ces douze matches, seuls deux se sont joués à Dortmund (le BVB avait triomphé aux tirs au but en 1992).